Whisky

L'élaboration

L'orge est la céréale dont la contribution à la palette aromatique est la plus significative. 

 

 

Dès la fin du printemps et tout au long de l'été, lorsque le climat trop doux ne permettait plus de distiller, les employés récoltaient la tourbe dans les tourbières. Cette tâche, désormais désuète, est encore pratiquée dans les Orcades et sur l'île d'Islay.

 

 

Toutes les distilleries ne jurent que par la qualité de leur eau et revendiquent l'influence de celle-ci sur les arômes de leur whisky.

 

 

Les levures sont des micro-organismes unicellulaires de la famille des champignons qui, en se nourrissant de sucre, produisent de l'alcool et du dioxyde de carbone.

 

 

Si les distilleries ne jurent que par la qualité de leur eau, elles ne changeraient pour rien au monde la forme et la taille de leurs précieux alambics. Car l'alambic mais aussi "l'art de la distillation" forgent le caractère et la typicité du futur whisky. 

 

 

A partir du XXe siècle, les producteurs, contraints de faire vieillir leur whisky pour un minimum de trois ans, commencèrent à s'intéresser aux vertus du chêne et à son impact sur la palette aromatique et chromatique. 

 

 

Cette pratique s'est développée en Ecosse à partir du XIXe siècle avec l'apparition de négociants en vins et spiritueux.

 

 

Aujourd'hui, le whisky se présente schématiquement sous 3 grandes catégories de produits qui sont autant d'expressions de leur terroir originel :

Le scotch et ses multiples variantes (blend, pure malt ou single malt) est la recette originelle. L'obtention de l'appellation Scotch Whisky est liée d'une part à un degré d'alcool qui doit être égal ou supérieur à 40 degrés, et d'autre part à un vieillissement en fût d'au moins trois ans en terre écossaise. On compte plus de 1 000 distilleries en Ecosse, soit autant que de châteaux dans le Bordelais


L’irish whiskey est élaboré à partir d'orge maltée ou d'orge non maltée. La différence avec le scotch réside dans un maltage élaboré au four et non à la fumée de tourbe. Il bénéficie en outre d'une triple distillation (contre 2 en Ecosse) qui lui confère une saveur fumée spécifique, avant de vieillir en fût généralement entre 5 et 12 ans 


Le bourbon doit son nom au fait d'avoir vu le jour aux États-Unis dans le comté de Bourbon, en plein Kentucky, à la fin du XVIIIème siècle. Les céréales de base sont le maïs (51% minimum), l'orge maltée et le seigle. Lorsque le seigle est dominant (51% minimum), on parle alors de rye whiskey. Le duo bourbon et rye whiskey forme la catégorie American Whiskey.

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération »

 
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© La Cave du Soleil à Tinqueux - 03 26 02 02 11 - 06 25 10 88 54 - OUVERT jeudi vendredi samedi de 09:30 à 12:30 et de 14:30 à 19:15

Appel

Email

Plan d'accès